Le monoxyde de carbone

01/04/2019
Le monoxyde de carbone

Un gaz imperceptible : le monoxyde de carbone (CO)

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz inodore, invisible et incolore. Il provient de la combustion incomplète de matière carbonée des appareils de chauffage ou de cuisson qui fonctionnent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol.

LES BONS GESTES POUR ÉVITER UNE INTOXICATION

- Respecter systématiquement les différentes consignes d'utilisation des appareils de combustion indiquées par le constructeur et placer les groupes électrogènes à l'extérieur.

- Entretenir les appareils : tous les ans, il faut faire vérifier vos appareils de chauffage par un professionnel : chaudière, conduit, chauffe-eau, poêle, cheminée, etc... et demander une attestation d’entretien. Il est primordial d’entretenir les appareils de chauffage et de cuisson impliquant la combustion d'une matière carbonée.

- Aérer le domicile : l’aération quotidienne du domicile permet d'assurer une bonne circulation d’air. Il est impératif de ne jamais calfeutrer ou obstruer les aérations. Des détecteurs de monoxyde de carbone sont en vente dans les magasins de bricolage, et, contrairement aux détecteurs de fumées, ils ne sont pas obligatoires.

SYMPTÔMES D'UNE INTOXICATION

Étourdissements, maux de tête et nausées peuvent être des symptômes d’une intoxication.

C’est seulement par les symptômes qu’il engendre que le monoxyde de carbone est détecté.

QUE FAIRE EN CAS D’URGENCE

Quand un appareil de chauffage ou de cuisson fonctionne et que vous avez mal à la tête, envie de     vomir, ou si vous vous sentez mal, il y a peut-être du monoxyde de carbone chez vous : ouvrez les fenêtres et les portes, arrêtez les appareils de chauffage et de cuisson, sortez de chez vous. À noter que les symptômes varient d’un individu à l’autre – les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes sont particulièrement sensibles.

Appelez immédiatement les secours : 112 (numéro d’urgence européen), le 18 (sapeurs-pompiers) ou le 15 (Samu). Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des sapeurs-pompiers.